• ttouzard

Diagnostic électrique obligatoire au 1er juillet 2017



En ce 1er juillet 2017 (c'est ma fête), une nouvelle réglementation issue de la loi ALUR est rentrée en action.


Il s'agit de l'obligation faite au propriétaire bailleur de louer un bien en parfaite sécurité électrique (pour les logements situés dans un immeuble collectif dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1975, pour les autres, l'obligation rentrera en activité au 1er janvier 2018).

Concrètement de quoi s'agit-il, le propriétaire doit prouver à son locataire qu'il peut vivre dans le logement sans craintes quant aux dangers électriques et pour ceci lui remettre un document officiel l'attestant.

Pour ceci deux possibilités s'offrent à lui:

La première consistant à faire intervenir un diagnostiqueur immobilier (le même que les ventes de logements) qui fera un diagnostic sur l'état de l'installation électrique, si des non conformités sont relevées, il faudra faire intervenir un électricien professionnel pour les lever, puis refaire un diagnostic prouvant la validité des travaux effectués. Cette solution est celle à prendre en compte au cas où vous n'ayez aucun doute sur le bon état de l'installation.

La deuxième solution étant de faire intervenir directement un électricien qui vérifiera l'état de l'installation, effectuera les éventuels travaux (après devis et accord du client), puis vous fournira une attestation visée par CONSUEL pour valider les correctifs apportés à l'installation.


Cette dernière solution est déjà celle que nous apportons aux personnes désireuse d'effectuer une mise en sécurité électrique de leur logement (propriétaire bailleur ou non). Nous avons donc déjà l'expérience nécessaire pour vous garantir une qualité de travaux à la hauteur de vos attentes.

Dans les deux cas, les documents remis validerons pour 6 ans l'état du logement.

Pour mémoire, voici les 6 points de contrôles à effectuer:

  1. Présence d’un appareil général de commande et de protection, facilement accessible.

  2. Présence, à l’origine de l’installation électrique, d’au moins un dispositif différentiel de sensibilité appropriée aux conditions de mise à la terre.

  3. Présence, sur chaque circuit, d’un dispositif de protection contre les surintensités, adaptées à la section des conducteurs.

  4. Présence d’une liaison équipotentielle et d’une installation électrique adaptées aux conditions particulières des locaux contenant une baignoire ou une douche.

  5. Absence de matériels électriques vétustes, inadaptés à l’usage ou présentant des risques de contacts directs avec des éléments sous tension.

  6. Absence de conducteurs non protégés mécaniquement..

Il est à noter que pour vérifier ces 6 points, nous devons avoir accès à l'ensemble des locaux

Pour terminer, voici une vidéo récapitulant les dangers d'une installation électrique hors normes.


#habitat #santé #incendie #sécurité #électricté #fumée #détecteur

180 vues